Le confinement et nous là dedans ?

 

Le confinement et nous là dedans ?

Mon premier chien, LEFY, ( cane corso de 3 ans issu de la SPA ) était censé me suivre de partout ( au centre équestre où je travaillais, pendant mes vacances.....) et ne rester seul qu’une à deux heures par jour : la vie de rêve !

Sauf que l’adaptation à son nouveau mode de vie ne s’est pas tout à fait passé comme prévue !

 

Après avoir mordu deux personnes et m’avoir traînée au bout de la laisse un nombre incalculable de fois .... L’emmener au centre équestre n’était plus franchement concevable !

Vu mes horaires, 3 balades par jour étaient tout à fait envisageables. Un nouveau rythme était acquis et mon emploi du temps ressemblait à ça :

7h45 : repas     8h : Balade de 20 minutes

9h-13h : seul a l’appartement avec des jouets

13h15 - 14h : balade

15h- 19h : seul à l’appartement avec des jouets

19h15-19h45 : balade     20h : repas    22h : balade hygiénique

 

 

Pour autant mon appartement était toujours un champ de bataille lorsque je revenais : poubelle ouverte, placards ouverts (malgré les fermetures bébé ) et vides de toute nourriture appétente. Même le frigo était ouvert et évidemment, vide. Ainsi que toutes les destructions qui peuvent être faites dans un appartement : canapé détruit, chaussures en miettes, traces de griffes sur les murs... Ce chien a même déclenché un début d’incendie dans mon appartement en voulant attraper la poubelle. Poubelle que j’avais «intelligemment» pris soin de surélever pour qu’elle ne soit pas accessible. Elle était posé à moitié sur mon plan de travail, à moitié sur ma plaque de cuisson vitrocéramique. Mauvaise idée, voulant jeter un coup d’œil dans la poubelle, mon chien a malencontreusement allumé la plaque. Cette dernière a mis le feu à la poubelle ...

 

Au delà de mon rêve d’avoir un chien à la maison qui se transformait en cauchemar ; J’étais bien embêtée !

 

Personne n’apprécie de rentrer et d’avoir son appartement dévalisé, sale et sans même un bout de chocolat pour se réconforter ! Pour autant j’étais bien trop attachée à ce gros doudou pour m’en séparer !

 

J’ai alors fait appel à une éducatrice canin qui m’a tout simplement expliqué que je passais TROP de temps avec mon chien .

 Tous ses besoins avait beau être comblés ( besoins d’activités physiques, mentales, masticatoires, olfactifs.....) mon chien n’était juste pas habitué à être seul .

J’ai eu l’idée d’installer une caméra afin de l’observer pendant mes absences. On a pu en effet se rendre compte que mon chien se mettait à tout détruire dans la première demi heure de mon absence et qu’après il dormait profondément au milieu du joyeux bazar .

La majorité des chiens atteignent le stade maximum de souffrance, d’agitation et d’anxiété dans la 1ere heure d’absence de leur maître . ( Je parle bien d’une majorité de chiens et non de tous les chiens, chaque chien reste unique de par son passé, son éducation et son environnement habituel . Si le problème est plus profond ou vous semble trop compliqué à régler il est important d’en parler à un éducateur canin qui pourra vous orienter vers un vétérinaire comportementaliste si besoin ! )

Mais à quoi est donc du cette anxiété de séparation soudaine ?

Tous les jours nos chiens ont leurs habitudes et leurs rituels calqués sur nos vies :

Mon maître prend la gamelle = je vais être nourri

Mon maître prend la laisse = je vais aller en balade

.....

Nombreux sont ces rituels, et nos chiens en ont l’habitude ! Mais pendant le confinement tous ces rituels ont changés .

Pour la majorité des chiens le confinement est égal à :

 

Mon maître à la maison tout le temps

=

Interactions avec lui tout le temps ( regards, paroles, câlins...)

=

Je peux le suivre et l’observer de partout ( et quand je ne peux pas je vais lui rappeler que je suis là avec un petit coup de tête dans son coude ou un petit gémissement bien placé)

=

Pas un seul moment de solitude, ou vraiment pas long . La preuve il ne s’habille même plus et traîne en joggings et Croks toute la journée !

 

 

 

Dans 15 jours vous allez repartir au travail, et dès que la journée commencera votre chien sentira l’embrouille arriver :

Ce matin , il m’a fait une mini caresse rapide . Pas très normal ça ! alors je lui mets un coup de tête , baaam l’eau noire sort de sa tasse et l’éclabousse !

Oulala il a pas la tête des bons jours.... Vite je vais me cacher .

 Il remonte à l’étage, je peux ressortir de ma cachette ! Je l’entends redescendre alors je me met en bas pour lui faire la fête . Il a la tenue des journées super longues loin de moi OH NANNNN ! Je lui rappelle alors que je suis là je vais chercher mon jouet , aucun regard , je vais lui faire la fête et saute tout autour de lui et un peu sur lui ! Les autres matins quand je faisais ça on se roulait par terre tous les deux ! AIE AIE AIE Il a de nouveau la tête des mauvais jours, plus la voix pas contente  cette fois « LASCAR ! CA SUFFIT Mon pantalon blanc BORDEL ! »

 

Quand il prend ce ton ça veut vraiment dire qu’on va pas aller au parc à chien et que je pourrais pas sentir le popotin de la belle berger australien PIN-UP !

 

 Plus rien ne va, moi je voulais juste qu’on joue ensemble, qu’il me caresse comme tous les autres jours, que je m’allonge sur ses pieds pendant qu’il regarde la télé .....

 

Alors je vais tout doucement vers lui pendant qu’il met les JOLIES chaussures celles sur lesquelles j’ai pas le droit de poser une patte ! Et là il me dit à ce soir et il disparaît de mon champ de vision après une simple grattouille sur la tête !

 

Au secours il m’a oublié, alors derrière la porte je crie «wouuuuuuaff wouafff wouafff » ! Rien à faire il ne revient pas alors je tourne dans la maison et je cherche où il peut être : il y a son odeur dans le placard des chaussures ! il y en a même une qui sent beaucoup lui ,alors je l’emmène avec moi dans mon panier. Je la grignote un peu mais ça ne le fait pas revenir alors je réfléchis .

 

Je tourne et hop je sens une très bonne odeur : le canapé !Pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt ?! Ça sent booooon , il était détendu quand il était la dis donc ! alors je gratte peut être que comme ça il va sortir d’un coussin ? Oh et puis je m’ennuie alors je sors le truc blanc qui a dedans ! c’est tout doux ! et je peux même en manger un peu , ça passe mieux que la chaussure !

 

 

Bon tout ça m’a fatigué je vais aller dormir un peu ! Ouillle je me réveille avec un de ces mal de ventre ! Et mon maître n’est toujours pas rentré ! tant pis pas le choix faut que je trouve un coin pour vider mon estomac ! Le tapis c’est pas mal c’est tout doux et je peux gratter sans me faire mal au coussinet !

Je retourne ensuite me coucher sans ce mal de ventre je vais pouvoir bien dormir !

«ouuuf, t’es rentrée j’étais tranquillement en train de dormir et le POUF a explosé heureusement je n’ai rien ! Bon après je me suis rallongée à côté pour le surveiller au cas où !»

 

 

Pour éviter cela il est important de :

 

l Choisir à quelles demandes de sollicitation de votre chien vous pouvez répondre sans le rendre dépendant . Ignorer totalement les autres !

l Garder des moments rien que pour vous, moments où votre loulou n’est pas en train d’observer vos moindres faits et gestes !

l Ne pas rendre hyperactif votre chien en lui proposant pleins d’activités qui vont s’arrêter soudainement lors de votre reprise du travail

l Garder quelques jeux d’occupations sous le coude pour la fameuse reprise !

 

 

 

 

Petit rappel :

                

Définition de l’anxiété de séparation :

L'anxiété de séparation, aussi appelé trouble du détachement ou névrose d'abandon, est un trouble du comportement du chien très fréquent qui s'exprime par de nombreux signes de détresse, le plus souvent lorsque l'animal est séparé de ses maîtres ou des personnes auxquelles il est très attaché. 

Les conséquences de ce trouble sont nombreuses, que cela soit pour le chien lui-même (psychologiquement, mais aussi physiquement), pour le lien entre le maître et son animal, pour l'état de la maison (destructions, salissures...), mais aussi pour la bonne entente entre voisins.

Il est donc important d'en connaître les origines pour en détecter les premiers signes, et ainsi soigner rapidement ce trouble du comportement chez le chien.

 

Définition de l’hyper-attachement :

L'hyper attachement est un état de dépendance du chien vis à vis de ses maîtres qui développe chez lui des troubles de comportement et notamment en votre absence : angoisse, destruction, auto-mutilation etc...

 

L’hyper attachement et l’anxiété de séparation vont donc bien ensemble . Et un hyper attachement peut provoquer une anxiété de séparation

 

L’origine de l’hyper attachement :

Lors de sa naissance , le chien crée des liens avec sa mère . A partir de 6 semaines la mère ne s’éloigne de ces chiots doucement et les repoussent lorsqu’ils sont trop insistants. L’indépendance du chiot est donc mis en route .

Lorsqu’il arrive dans une nouvelle maison, le chiot est rarement seul . Au moindre gémissement, tous les bipèdes de la maison se précipite et l’entoure de caresses, bisous et câlins ...

Le chien prend alors l’habitude de suivre ses maîtres de partout et commence à paniquer lorsqu’il ne peut pas le faire .

 

Il aboie, gratte, gémit..... Si il n’y a aucune réponse à cela le chiot s’endormirait tout doucement ou irait voir les jouets laissés au préalable . Si l’humain réapparaît comme par miracle, le chien associera le fait de vocaliser, gratter .... à la réapparition de son maître . Et si ce dernier ne réapparaît pas comme d’habitude il sera angoissé et adoptera des comportements anxiogènes comme : haleter, se lécher les pattes,détruire, aboyer....

 

Chez certains chiens le détachement sera plus compliqué, ou parce-que leur mère ne leur a pas appris correctement ou lorsque le chien vit avec une seule personne par exemple.

Il est primordial d’apprendre au chiot le détachement et l’indépendance pour arriver ensuite sur l’apprentissage de la solitude.

Cet apprentissage passe en premier lieu par :

l L’ignorance de certaines sollicitations du chiot/chien .

l L’absence du maître du champ visuel du chien, sans que cela soit inquiétant. L’absence du maître (seulement quelques minutes ) associée à quelque chose de sympathique comme un KONG fourré évitera l’angoisse pour le jeune chien.

l La mise en place d’un environnement sympa lors des départs longs : je sais que mon chien va avoir besoin de mâcher, lécher.... pour s’apaiser et ne pas s’ennuyer. Alors je lui laisse des rouleaux de papier WC avec des friandises dedans, un bâton, un Kong ; cela me permet de répondre aux besoins de chien et de garder mon canapé en vie .

 

Et pour finir : le chien n’a pas de notion de vengeance, en effet il peut montrer des signaux d’apaisement à votre retour en sentant votre colère, votre stress....Cela n’a rien à voir avec un sentiment de culpabilité et ça ne sert donc à rien de le punir .

La solitude est un apprentissage et comme d’habitude un apprentissage c’est : de la durée et de la constance afin que votre chien l’enregistre !

 

« Soyez un maître idéal,vous aurez un chien idéal » R.K.